Sari

Découvrir Sari

Sari est la capitale de la province de Mazandaran. Elle est située au nord de la chaîne montagneuse de l'Alborz et sur la côte sud de la mer Caspienne. Le nom de la ville dérive de Sarouyeh, fils de Farkhan le Grand, Roi du Tabaristan.
Histoire
Les excavations dans les cavernes de Hutto ont montré l'existence de campements autour du site de Sari dès le soixante-dixième millénaire avant. J.C. L'historien musulman Hamdellah Mostoufi attribue la fondation de Sari au roi Tahmoures Divband de la dynastie des Pishdadiens. Les recherches des historiens grecs sur Sari remontent au VIe siècle av. J.-C., durant la dynastie des Achéménides, et ils appelèrent la ville Zadrakarta. Celle-ci fut détruite, puis reconstruite par Alexandre de Macédoine durant ses conquêtes. La ville fut rebaptisée Syrinx d'après le nom d'un lieutenant-général d'Alexandre. La ville fut à nouveau une capitale régionale sous les Sassanides. Au VIIe siècle, Farkhan le Grand l'a reconstruite encore, et l'a appelée Sarouyeh en hommage à son fils dont c'était le nom. C'est à cette époque que la ville prit le nom de Sari et devint la capitale du Tabaristan. La ville fut ensuite détruite puis reconstruite plusieurs fois au cours des siècles suivants après avoir subi les invasions des mongols et des Turcs. Shah Abbas Ier, dont la mère était Saravi (habitante de Sari), a intégré le Mazandaran à son empire et a fait de Farahabad la capitale alternative de son empire. Sari retrouve son heure de gloire quand Agha Mohammad Shah Qadjar proclame la ville capitale de son empire le 21 mars 1782, à l'occasion de la nouvelle année persane. La capitale des Qadjar fut ensuite transférée à Téhéran par Fath Ali Shah car elle se trouvait au beau milieu d'une région où les guerres étaient incessantes.


Aux alentours


  • Grotte

    Espahbod-e Khorshid

    Entre les stations ferroviaires de Pol-e Sefid et Sorkh Abad, au kilomètre 182 de la route de Téhéran à Qaémshahr et en s’avançant dans les rochers situés à l’Est de la route, on aperçoit une sorte de grand plafond de pierre qui n’a pas son pareil en Iran, tant du point de vue de la longueur que de la forme, et qui abrite la grotte antique d’« Espahbod-e Khorshid ».

    La richesse de cette grotte ne réside pas dans ses stalagmites ou stalactites, mais dans les œuvres antiques datant de la période de Sassanides qu’elle abrite. La grotte ressemble à un grand demi-cercle de 14,5 mètres de long, 2 mètres de large et 15 mètres de haut. L’entrée de la grotte est étroite et assez longue, et mène à deux grandes chambres, des escaliers, un couloir et quelques chambres plus petites situées de chaque côté de la grotte.

    Selon certains archéologues, Espahbod-e Khorshid était le nom d’un guerrier iranien ayant combattu les attaquants arabes en ce lieu stratégique, mais qui a été vaincu à cause de la trahison de l’un de ses soldats. Cette région de l’Iran est d’ailleurs demeurée célèbre pour avoir résisté près de 2 siècles à l’invasion arabe.

  • Attraction naturelle

    Bâdâb Sourt

    Les sources Bâdâb Sourt, Damâvand et Sarvé Abar kouh (Cyprès d’Abar kouh) sont les trois sites naturels enregistrés au patrimoine national du pays. Les sources de Bâdâb Sourt, après Pamukkale en Turquie, est classée comme étant la 2e source d’eau salée du monde, avec sa structure particulière (en forme d’escalier) et colorée. Bâdâb Sourt est situé dans l’arrondissement de Tchâhâr Dângeh à Sâri (ville au nord de l’Iran) dans la province de Mâzandarân.
    Les dépôts de matières minérales accumulés au pied des montagnes pendant des milliers d’années ont créé des centaines piscines de couleur rouge, et jaunes-orange prenant la forme d’un escalier.

  • Attraction naturelle

    Forêt de Sang-deh

    Sang-deh, une vieille forêt dans la province de Mazandaran, à côté de Sari à 240 kilomètres de Téhéran, s’étale sur les pentes nord de l’Alborz. Elle est magnifique et très colorée en automne, et possède différentes sources et espèces végétales. Etant donné son altitude, cette forêt est composée d’un grand nombre de hêtres, arbres résistants au froid. Cette forêt appartient à l’époque du milieu de l’ère tertiaire

Circuits incluant la visite de Sari


Le songe des nuits d’automne

4/5

Combinés Culture et Nature

Durée: 14 Jours

2370€ / Personne

Voir ce circuit